•  
  •  
  • Expertise - Professionnalisme
    L'assurance
    d'une relation de confiance
  • Expertise - Professionnalisme
    L'assurance
    d'une relation de confiance

[12/2018] Maître Guillaume FEY rejoint RINEAU & Associés

MAITRE GUILLAUME FEY REJOINT RINEAU & ASSOCIES Madame, Monsieur, Depuis sa fondation en 2009, le...

En savoir plus

[12/2018] La règle de la décimale en matière de TEG erroné : de quoi parle-t-on ?

LA REGLE DE LA DECIMALE EN MATIERE DE TEG ERRONE : DE QUOI PARLE-T-ON ? Aux termes de deux arrêts de...

En savoir plus

[11/2018] La donation avant cession de titres : céder avant de donner ou donner avant de céder ?

LA DONATION AVANT CESSION DE TITRES : CEDER AVANT DE DONNER OU DONNER AVANT DE CEDER ? I. Présentati...

En savoir plus

[10/2018] La holding animatrice de groupe : prise de position du Conseil d’Etat

LA HOLDING ANIMATRICE DE GROUPE : PRISE DE POSITION DU CONSEIL D’ETAT Par une importante décision de...

En savoir plus

[09/2018] La réforme de l'impôt sur les sociétés (IS) : taux et assiette

LA RÉFORME DE L'IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS (IS) : TAUX ET ASSIETTE Après avoir adopté au titre de la Loi...

En savoir plus

[08/2018] la déclaration d’insaisissabilité d’un bien indivis est opposable au propriétaire indivis en liquidation judiciaire

LA DECLARATION D’INSAISISSABILITE D’UN BIEN INDIVIS EST OPPOSABLE AU PROPRIETAIRE INDIVIS EN LIQUIDA...

En savoir plus

[07/2018] Partage judiciaire : attention à l’irrecevabilité des demandes nouvelles

PARTAGE JUDICIAIRE : ATTENTION A L’IRRECEVABILITE DES DEMANDES NOUVELLES Le partage doit nécessairem...

En savoir plus

[06/2018] Sauver le sauveteur, c'est possible !

SAUVER LE SAUVETEUR, C'EST POSSIBLE ! Entreprises en difficulté : Sauver le sauveteur, c'est possibl...

En savoir plus

[06/2018] RGPD : RINEAU & Associés s'engage auprès des collectivités

Le RGPD est en vigueur depuis le 25 mai 2018. RINEAU & Associés anticipe depuis décembre 2016. H...

En savoir plus

[05/2018] Obtenir un nouveau redressement judiciaire après résolution de son plan de redressement, c’est possible !

OBTENIR UN NOUVEAU REDRESSEMENT JUDICIAIRE APRES RESOLUTION DE SON PLAN DE REDRESSEMENT, C’EST POSSI...

En savoir plus

INQUIÉTANTE EVOLUTION DU SEUIL DE GARANTIE DES DÉPÔTS DE LIQUIDITÉS AUPRÈS DES BANQUES. DÉCRYPTAGE.

L’existence du Fond de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR, créé en 1999) a pour fonction de rassurer l’épargnant : en cas de faillite de la banque, le « FGDR » est là pour lui garantir une restitution des fonds. 

Cependant, si on y regarde de plus près, le niveau de garantie apparaît exceptionnellement faible et même très inquiétant.

Quels sont les principes à retenir ?

Tout d’abord, en principe, tous les établissements de crédit agréés en France sont tenus d’y adhérer : par conséquent, les établissements financiers connus du grand public adhèrent effectivement au « FGDR ».

Mais qu’en est-il de l’étendue de la garantie ?

D’une part, tous les placements ne bénéficient pas de cette protection. Ainsi, l’épargne réglementée (Livret A, LEP, …) dispose d’un système de protection propre, séparé de celui mis en place par le FGDR. Sont également exclus de ce dispositif l’assurance-vie et les plans d’épargne retraite.

D’autre part, d’après les informations qui sont rappelées avec plus ou moins d’insistance par les établissements financiers, ce qui déjà n’est guère rassurant, les dépôts d’argent seraient garantis à hauteur de 100,000€.

En d’autres termes, les dépôts excédant les 100.000 € sont tout simplement exclus du dispositif et seront donc perdus en cas de faillite de l’établissement bancaire.

Un épargnant consciencieux devrait-il donc éviter de placer auprès du même établissement financier l’intégralité de ses avoirs ? Devrait-il es répartir par tranches de 100.000€ auprès de plusieurs banques ?

Il fut un temps où l’argent mis en circulation supposait une cohérence avec des valeurs, avec possibilité corrélative d’ajuster la valeur d’une monnaie en considération de l’état économique réel de l’émetteur.

Ces temps paraissent révolus, à tel point que des dettes souveraines paraissent ne plus avoir de significations réelles… jusqu’au jour où ?

C’est bien dans la perspective d’une éventuelle nouvelle crise financière que le seuil de garantie supposé protéger l’épargnant parait trouver sa justification.

Bernard RINEAU
Avocat Associé

 

Actualités et Evènements

Rineau & associÉs
NANTES
1, rue  Alphonse  Gautté
44000 Nantes
Tél : 02 40 84 23 04
PARIS
23, rue  d'Anjou
75008 Paris
Tél : 01 86 95 85 58
RENNES
6, rue  Edith Cavell
35000 RENNES
Tél : 02 30 96 44 54
SAINT-NAZAIRE
14, rue Roger Salengro
44600 SAINT-NAZAIRE
Tél : 09 62 55 30 89

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies nécessaires au fonctionnement correct de ce site.